Grenoble

Le Parc Paul Mistral

Réaménagement et extension du parc jusqu’à l’Isère

Aménagé pour accueillir l’Exposition universelle de la Houille Blanche de 1925 parle maire de Grenoble, Paul Mistral, ce parc conserve d’importants signes de l’histoire : des fortifications de la ville du XIXe siècle au stade d’agglomération, Chaix et Morel architectes (2008), en passant par la tour Perret (1925) et plusieurs sculptures des années 1960. C’est à partir des ressources disponibles que le réaménagement du parc est ordonné et entrepris. Dans une démarche qui privilégie l’économie de la mesure, “dépenser moins pour en faire plus”, les interventions sont effectuées par strates, sur la totalité du territoire qui reste accessible en continu. La variété des situations présentes est fédérée par la création d’un parcours qui traverse le territoire, des Grands Boulevards jusqu’à l’Isère, en respectant la composition pittoresque du site. Un échangeur est transformé en parc tout en conservant le dessin des voies préexistantes. Des motifs végétaux dessinent le sol : les arbres existants, par exemple, sont inscrits dans des parterres de végétation de sous-bois en forme d’ellipse. Cette figure revient pour délimiter des haies et des bordures.C’est une écriture unique qui incorpore aussi les traces et les témoignages du temps.

Maîtrise d’ouvrage du Parc Ville de Grenoble.

Maîtrise d’œuvre Bureau Alexandre Chemetoff. Chargé de de projet Alexandre Demachy

Type Marché de définition. Missions Maîtrise d’œuvre de la requalification et de l’extension du parc.

Surface totale 202 380 m2.

Montant 10 034 000 € HT (parc).

BET G.C. ingénierie (VRD, suivi des travaux),Biotec (génie végétal), ISIS (ingénierie du trafic)

Transformation de l’échangeur routier en parc – Avant / Après
Transformation du parking Bd Jean Pain en jardin – Avant / Après

Les abords du Stade des Alpes

Réalisation de la clôture de pré-filtrage et des billetteries

Le stade des Alpes de l’agglomération grenobloise est implanté en ville dans le parc Paul Mistral. La clôture de pré filtrage du stade a été conçu afin qu’en dehors des périodes de manifestations, l’espace public du parc se prolonge jusqu’au pied de la façade du stade. Les commerces et le restaurant situé en rez-de-chaussée du stade participent ainsi à l’animation du parc. Sur une trame de 8.00m, la clôture est composée de portiques et de containers accueillant des billetteries, des locaux techniques ou des portillons automatiques. Les portiques se déclinent selon les nécessités, avec des rideaux métalliques automatiques, des portails et des rideaux fixes. Le dispositif réalisé avec des éléments standards a été pensé pour un maniement pratique et une gestion simple. Dans l’alignement des portiques, des arbres de haute futaie rythment la trame et font la liaison avec les arbres du parc.

Maîtrise d’ouvrage de la clôture Territoires 38 (SEM).

Maîtrise d’œuvre Bureau Alexandre Chemetoff.

Responsables de projet Alexandre Demachy et Régis Albignac

Type Marché concours

Clôture, éclairage et billetterie : 1 675 000 € HT.

BET G.C. ingénierie (VRD, suivi des travaux),

Le Palais des Sports et la clôture de pré-filtrage depuis le Stade des Alpes